Parties intéressées et partenaires

PDF version Printer-friendly version

​La mission d’Eurofound est de partager les connaissances qui aideront à concevoir de meilleures politiques dans le domaine social et en matière d’emploi et de travail. Même si la mission et les travaux d’Eurofound sont dirigés au niveau de l’Union, l’agence est à de nombreux égards liée aux États membres.

Les membres du conseil de direction d’Eurofound sont nommés sur la proposition des gouvernements et des organisations de partenaires sociaux dans les États membres, et trois membres y représentent la Commission européenne. Le conseil de direction a créé un bureau de 11 membres, composé du président et des vice-présidents, d’un coordinateur par groupe (gouvernements, syndicats et employeurs) et d’un représentant supplémentaire de chaque groupe et de la Commission.

Les institutions européennes, les gouvernements et les partenaires sociaux font partie des groupes cibles prioritaires des produits et services d’Eurofound. Un volet important de la stratégie de communication d’Eurofound consiste à fournir à ces parties intéressées les connaissances et les services leur permettant de remplir leur rôle. Ce type de coopération peut prendre la forme de rapports personnalisés s’appuyant sur les données existantes d’Eurofound.

Institutions européennes

La relation d’Eurofound avec les institutions est dynamique, tissée par des liens formels (institutionnels) et informels. Eurofound est une agence autonome de l’Union et, à ce titre, appartient à la constellation des organes de l’Union. Elle est en outre membre du réseau des agences de l’Union.

L’Agence a signé des accords de coopération avec cinq des six agences sœurs:

  • le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (Cedefop);
  • l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (EIGE);
  • l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA);
  • la Fondation européenne pour la formation (ETF);
  • l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA).

Ces accords sont mis en œuvre dans le cadre de plans d’action annuels et servent de base à l’échange de sources de données et à des initiatives conjointes dans le domaine de la recherche, des événements et des systèmes d’exploitation.

La Commission européenne est associée à la gouvernance d’Eurofound par sa participation au conseil de direction de l’agence, au sein duquel elle joue un rôle important dans l’adoption des programmes de travail.

Eurofound coopère avec le Conseil de l’Union, principalement au titre des programmes de ses présidences, mettant à disposition ses connaissances, des orateurs et d’autres formes de soutien pour les évènements organisés par la présidence. Des évènements conjoints sont également organisés avec le Parlement européenet le Comité économique et social européen.

Eurofound dispose d’un bureau à Bruxelles pour lui permettre de rester en lien étroit avec les institutions européennes. Pour de plus amples informations, veuillez prendre contact avec le bureau de liaison de Bruxelles.

Gouvernements

Au total, 28 gouvernement sont liés à Eurofound au niveau institutionnel. Chaque État membre possède un représentant du gouvernement au conseil de direction, généralement un fonctionnaire du ministère en charge de l’emploi ou des affaires sociales.

Étant donné que le conseil de direction adopte les programmes de travail d’Eurofound et qu’il propose son budget, les gouvernements des États membres ont une influence considérable sur son fonctionnement. Les gouvernements des États membres ont, ensemble (en tant que Conseil de l’Union), créé Eurofound et continuent de la financer dans le cadre du budget général de l’Union.

Partenaires sociaux

Compte tenu de la mission qui incombe à Eurofound, à savoir fournir des conseils sur la manière d’améliorer les conditions de vie et de travail, le lien entre Eurofound et ses partenaires sociaux est forcément étroit. Les syndicats et les employeurs constituent deux des groupes du conseil de direction tripartite (le troisième étant celui des gouvernements nationaux).

Chaque partie du partenariat social dans chaque État membre compte un représentant au conseil, qui reflète ainsi la diversité des systèmes et de la culture des relations industrielles dans l’Union. Dans chaque cas, les représentants proviennent des confédérations nationales qui sont organisées au niveau de l’Union européenne sous la forme de  la CES et de BusinessEurope. Les représentants de la CES et de BusinessEurope assistent aux réunions du conseil de direction en tant qu’observateurs.

Autres

Eurofound coopère avec des organisations internationales telles que l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cette coopération peut prendre la forme de contributions à des rapports ou de l’organisation d’événements communs.

Eurofound dialogue aussi avec la société civile dans ses différentes manifestations (telles que les organisations non gouvernementales, le grand public et le milieu universitaire). La société civile est régulièrement consultée sur l’élaboration des programmes de travail d’Eurofound et tenue informée des résultats de ces programmes. Le réseau de la plate-forme sociale, par exemple, est un intermédiaire important pour la participation d’Eurofound à la société civile. À ce titre, il participe régulièrement aux événements et autres éléments des travaux d’Eurofound.

La communauté universitaire et de la recherche est une grande utilisatrice des connaissances d’Eurofound. Par ailleurs, les chercheurs et autres universitaires sont fréquemment sélectionnés (par des procédures d’appel d’offres ouvertes) pour réaliser des recherches sur le terrain pour le compte d’Eurofound.