Working during COVID-19

Eurofound’s unique e-survey, Living, working and COVID-19, provides a snapshot of the impact of the pandemic on people’s lives, with the aim of helping policymakers to bring about an equal recovery from the crisis. Two rounds of the e-survey have been carried out to date, allowing for comparison between the first round launched on 9 April, when most Member States were in lockdown, and the second round in July, when society and economies were slowly re-opening. The data cover a range of topics including employment status, working hours, work–life balance, level of teleworking, job security, job quality and experiences of working from home. Compare the data for each round and explore by country, gender and age.

Principales conclusions

  • L’insécurité de l’emploi est passée de 15 % en avril à 10 % en juillet, mais les inquiétudes restent largement répandues chez les personnes interrogées ayant un contrat à durée déterminée ou de courte durée . Plus de 40 % des hommes âgés de 34 à 49 ans ayant un contrat temporaire craignent de perdre leur emploi dans les trois prochains mois. Malgré une augmentation générale de la durée de travail, un tiers des personnes interrogées déclarent toujours travailler moins qu’avant la pandémie.
  • En juillet, plus des trois quarts des salariés de l’UE souhaitaient continuer à travailler à domicile au moins occasionnellement, même lorsqu’il n’y aura plus de restrictions liées à la COVID-19. La plupart des travailleurs européens font état d’une expérience positive de télétravail pendant la pandémie, mais très peu d’entre eux souhaitent travailler à distance en permanence, l’option préférée étant une combinaison de télétravail et de présence sur site.
  • L’augmentation du télétravail pendant la pandémie a mis en évidence un brouillage des frontières entre le travail et la vie privée. Il sera essentiel que les gouvernements et les partenaires sociaux introduisent des initiatives de «droit à la déconnexion» afin d’éviter que de larges segments de travailleurs ne soient exposés à un risque d’épuisement physique et émotionnel.
  • Si le télétravail doit se poursuivre dans toute l’UE, les partenaires sociaux doivent chercher à inclure dans tout cadre juridique ou accord des dispositions pour les travailleurs sur le caractère volontaire du télétravail ou l’adéquation de tâches spécifiques au télétravail. Il sera également essentiel de clarifier la manière dont les employeurs peuvent contribuer aux dépenses liées au travail à domicile, ainsi que de garantir l’égalité de salaire et l’accès à la formation pour les personnes travaillant à distance.

Background and data collection

Suggested citation

Eurofound (2020), Living, working and COVID-19 dataset, Dublin, http://eurofound.link/covid19data

Comments, feedback, questions? Let us know!


Compte tenu du retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne le 31 janvier 2020, il convient de noter que les données publiées sur le site web d’Eurofound peuvent inclure les 28 États membres de l’UE, étant donné que le Royaume-Uni était inclus dans les recherches antérieures. Cette situation sera progressivement modifiée afin de refléter la composition actuelle de l’UE, qui comprend 27 États membres.