EQLS 2003: résultats principaux

PDF version Printer-friendly version

L'enquête sur la qualité de vie en Europe (EQLS) a été menée dans 28 pays par la Fondation en 2003. Elle porte sur les 15 anciens États membres de l'UE (UE15), les 10 nouveaux États membres (NEM) et les trois pays candidats (PC3). Plusieurs rapports ont été publiés à ce jour - voir colonne de droite.

Résultats principaux

Les premiers résultats confirment la perception largement répandue d'un décalage aux niveaux économique et social entre l'ancienne UE15 et les pays adhérents et candidats. Les différences entre les 10 nouveaux États membres et les trois pays candidats dans des domaines tels que le logement et l'éducation y sont également soulignées.

  • Les niveaux de vie sont nettement plus bas dans les NEM que dans l'ancienne UE.
  • Les citoyens des NEM et des PC3 sont généralement moins satisfaits de leur qualité de vie que ceux de l'UE15.
  • Les conditions de logement sont plus précaires dans les NEM et les PC3 que dans l'UE15.
  • Les travailleurs des NEM et des pays candidats déclarent avoir les conditions de travail les plus mauvaises.
  • Les citoyens des NEM et des PC3 font état d'une moins bonne santé et d'une satisfaction moindre vis à vis de leurs services de santé.

Les résultats donnent également un aperçu de certains domaines qui sont souvent ignorés – domaines dans lesquels les nouveaux États membres peuvent se targuer d'avoir un certain avantage et domaines où les schémas sont similaires dans toute l'Europe élargie.

  • Deux tiers des citoyens des 28 pays sont optimistes pour l'avenir.
  • Les familles et amis constituent le soutien social essentiel pour près de 95% des citoyens de l'UE25/PC3.
  • Être propriétaire de sa maison est plus courant dans les NEM/PC3 (75%) que dans l'UE15 (60%).
  • Les taux d'emploi pour les femmes sont plus élevés dans les NEM et PC3.
  • Les taux d'élèves qui terminent leur éducation secondaire sont plus élevés dans les NEM que dans l'UE15.
  • Les taux d'étudiants qui terminent leur éducation universitaire sont similaires dans toute l'UE25.

Orientations dégagées

Cohésion sociale:

  • Réduire les inégalités sociales par la promotion de l'égalité des chances et par la lutte contre la pauvreté et contre l'exclusion sociale, est une des priorités de l'agenda de la politique sociale de l'UE.
  • Il y a un besoin d'améliorer les conditions de vie des groupes défavorisés et de faire en sorte que les politiques soutiennent des logements meilleurs ainsi qu'un environnement meilleur.

Concilier travail et vie de famille:

  • Les NEM pourraient appliquer des réglements plus flexibles pour le temps de travail.
  • Augmenter les taux de participation de la main-d'œuvre et améliorer les conditions de travail pourraient aussi aider.
  • Plus d'opportunités pourraient être données aux femmes pour développer leurs plans à la fois pour la famille et leur carrière.
  • Les hommes pourraient avoir la possibilité de réduire leur temps de travail pour pouvoir prendre part davantage aux responsabilités familiales.
  • L'efficacité et les compétences des services publics et de la gestion publique des NEM doivent être améliorés.
Click to share this page to Facebook securely

Click to share this page to Twitter securely

Click to share this page to Google+ securely

Click to share this page to LinkedIn securely