Enquête européenne sur la qualité de vie 2016

PDF version Printer-friendly version

Enquête européenne sur la qualité de vie 2016

Découvrez les principales conclusions et les résultats globaux de l’enquête européenne sur la qualité de vie 2016, présentés de manière interactive.

L’enquête européenne d’Eurofound sur la qualité de vie (EQLS) réunit des données sur les conditions de vie et la situation sociale des citoyens européens et explore des problématiques pertinentes pour la vie de ces derniers. Entre septembre 2016 et mars 2017, Eurofound a réalisé sa quatrième enquête de cette série (commencée en 2003). Près de 37 000 personnes dans 33 pays, à savoir les 28 États membres de l’Union et cinq pays candidats: l’Albanie, l’ancienne République yougoslave de Macédoine, le Monténégro, la Serbie et la Turquie, ont été interrogées dans le cadre de cette enquête. Celle-ci apporte des informations détaillées sur un large éventail de questions relatives à trois thèmes principaux:

  • La qualité de vie : bien-être subjectif, optimisme, santé, niveau de vie et aspects de la pauvreté, équilibre entre vie professionnelle et vie privée
  • La qualité de la société : insécurité sociale, perception de l’exclusion sociale et tensions au sein de la société, confiance dans les personnes et les institutions, participation à la vie de la communauté et engagement communautaire, participation aux activités de formation et d’apprentissage tout au long de la vie
  • La qualité des services publics : soins de santé, soins de longue durée, services de garde d’enfants et autres services publics

Principales conclusions

Explorateur de données

Consultez, examinez et comparez les données relatives à la qualité de vie, à la qualité de la société et à la qualité des services publics à l’échelle de l’Union et de chaque pays dans notre explorateur de données interactif.

Globalement, les résultats de l’enquête européenne sur la qualité de vie de 2016 font apparaître des améliorations générales dans les trois domaines clés examinés: la qualité de vie, la qualité de la société et la qualité des services publics, bien que tous les pays et tous les groupes sociaux ne soient pas concernés par ces améliorations.

On note une amélioration générale de la qualité de vie, avec un retour aux niveaux d’avant la crise sur certains aspects. Par exemple, les niveaux d’optimisme ont augmenté depuis l’enquête précédente, tout comme le degré de satisfaction par rapport au niveau de vie, alors que les niveaux de satisfaction et de bonheur de vivre restent stables. La satisfaction par rapport au niveau de vie a convergé dans l’ensemble des États membres, l’état de santé signalé par les personnes elles-mêmes s’est globalement amélioré et les difficultés matérielles ont diminué (un plus grand nombre de personnes arrivent à joindre les deux bouts). Toutefois, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée s’est détérioré, et dans les deux tiers des pays étudiés, l’insuffisance des revenus des personnes âgées est préoccupante.

L’enquête montre que les indicateurs relatifs à la qualité de la société connaissent une amélioration globale par rapport à 2011. La confiance dans les institutions nationales, l’engagement et la participation à des organisations sociales augmentent et la confiance dans les personnes de la part des jeunes âgés de 18 à 24 ans a augmenté, tandis que le sentiment d’exclusion sociale ainsi que les tensions perçues entre les riches et les pauvres, les cadres et les employés, les jeunes et les personnes âgées et les hommes et les femmes ont diminué. Cependant, les tensions perçues entre les groupes religieux et ethniques se sont légèrement aggravées de même que, dans une moindre mesure, entre différents groupes en fonction de l’orientation sexuelle.

Les données indiquent également une amélioration globale des appréciations de la qualité des services publics par rapport à l’enquête précédente. Les niveaux de satisfaction par rapport à plusieurs services publics clés, tels que les soins de santé et les transports publics, se sont redressés. Les services de garde d’enfants se sont améliorés dans plusieurs pays où les appréciations étaient peu élevées auparavant. L’accès aux installations de recyclage est un problème nouveau dans plusieurs pays, tandis que l’accès aux services bancaires en zone rurale pose problème dans d’autres. Toutefois, la qualité des services publics varie toujours beaucoup entre les États membres.

Contexte

Réalisée tous les quatre à cinq ans, cette enquête paneuropéenne unique en son genre est consacrée à l’examen des conditions de vie objectives des citoyens, ainsi que de leur ressenti par rapport à ces circonstances et à leur vie en général. L’objectif de l’enquête est de créer une base contenant d’abondantes données sur la qualité de vie des personnes en Europe. L’enquête fournit des informations sur des questions qui ne sont pas couvertes par les statistiques générales, telles que la perception de la qualité de la société, la confiance dans les institutions et les tensions sociales. Ses auteurs se penchent sur une série de thématiques, telles que le logement, la pauvreté, la famille, la santé et le bien-être, ainsi que sur des sujets plus subjectifs, tels que le niveau de bonheur des personnes, leur satisfaction par rapport à leur existence et leur participation à la société.

  • EQLS 2003: 28 pays examinés (les 25 États membres de l’Union et trois pays candidats, à savoir la Bulgarie, la Roumanie et la Turquie)
  • EQLS 2007: 31 pays examinés (les 27 États membres de l’Union, la Norvège et trois pays candidats, à savoir l’ancienne République yougoslave de Macédoine, la Croatie et la Turquie)
  • EQLS 2011: 34 pays examinés (les 27 États membres de l’Union et sept pays candidats ou en phase de préadhésion, à savoir l’ancienne République yougoslave de Macédoine, la Croatie, l’Islande, le Kosovo, le Monténégro, la Serbie et la Turquie)
  • Nouvelle EQLS 2016: 33 pays examinés (les 28 États membres de l’Union et cinq pays candidats, à savoir l’Albanie, l’ancienne République yougoslave de Macédoine, le Monténégro, la Serbie et la Turquie)

Méthodologie

L’enquête européenne sur la qualité de vie (EQLS) concerne la population adulte (personnes âgées de plus de 18 ans) vivant en ménage. Elle est fondée sur un échantillon statistique et couvre plusieurs thématiques transversalement. En fonction de la taille du pays et des dispositions nationales, l’échantillon comprenait entre 1 000 et 2 000 personnes par pays en 2016.

Le partenaire d’Eurofound, Kantar Public, a mené des entretiens en face à face chez les personnes interrogées à l’aide de la méthode CAPI (enquête en face à face assistée par ordinateur) et leur a posé une liste complète de questions concernant leur qualité de vie (toutes les informations rassemblées ont été traitées dans la plus stricte confidentialité et l’anonymat de chaque personne interrogée a été garanti). Le questionnaire de la version 2016 de l’EQLS accordait une large attention aux services publics: les soins de santé, les soins de longue durée, les services de garde d’enfants et les écoles, ainsi qu’à différents aspects relatifs à leur qualité, tels que l’équité d’accès, les équipements, le personnel et les informations à disposition des citoyens. Toutes les informations sur la méthodologie de l’enquête sont disponibles en ligne.

Informations complémentaires

  • À venir: publication de l’enquête européenne sur la qualité de vie 2016: rapport global
  • Février 2018: débat relatif à l’enquête européenne sur la qualité de vie, à Bruxelles
  • La quatrième édition des microdonnées EQLS sera publiée en mars 2018.

Les analyses secondaires des données de l’enquête, effectuées par Eurofound, porteront sur les sujets suivants:

  • la confiance dans les institutions en Europe au XXIe siècle;
  • la cohésion sociale et le bien-être en Europe;
  • les différences intergénérationnelles;
  • la qualité des services publics.

Pour obtenir plus d’informations concernant les enquêtes européennes sur la qualité de vie, contactez Tadas Leončikas.

Useful? Interesting? Tell us what you think. Hide comments

Ajouter un commentaire

Click to share this page to Facebook securely

Click to share this page to Twitter securely

Click to share this page to Google+ securely

Click to share this page to LinkedIn securely