EWCS 2010 - Pondération

Printer-friendly version

Comme pour les éditions précédentes de l'EWCS, trois types de pondération doivent être appliqués pour garantir que les résultats basés sur les données de la 5e EWCS puissent être considérés comme représentatifs des travailleurs en Europe.

  1. Pondérations de la probabilité de sélection
    En raison de la manière dont le processus d'échantillonnage a été conçu, les membres de ménages comptant un faible nombre de travailleurs ont plus de chances d'être sélectionnés dans l'échantillon que les membres de ménages composés de davantage de travailleurs. Par exemple, dans un ménage comptant une personne qui travaille, la probabilité que cette personne soit sélectionnée est de 100%, alors qu'elle tombe à 50% pour les membres d'un ménage où deux personnes travaillent. Les pondérations de la probabilité de sélection (ou pondération de la conception) sont conçues pour corriger cette situation.
  2. Pondérations post-stratification
    Compte tenu des différences relatives à la volonté de participer à l'enquête et à la disponibilité, certains groupes sont surreprésentés et d'autres sont sous-représentés dans l'échantillon de l'EWCS. Pour garantir que les résultats reflètent précisément la population des travailleurs dans chaque pays, une pondération post-stratification est nécessaire. Les pondérations sont calculées en comparant l'EWCS à l'enquête sur les forces de travail (Eurostat) en ce qui concerne le sexe, l'âge, la région, le métier et le secteur de l'activité économique des répondants. 
  3. Pondérations supranationales
    Les différences entre pays sur le plan de la population active ne se reflètent pas (complètement) dans la taille de l'échantillon de chaque pays. Pour garantir aux grands pays un poids plus important dans les résultats à l'échelle de l'UE, des pondérations supranationales sont appliquées lors des analyses au niveau européen.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le rapport de pondération, [.pdf, 3.7 Mo, en anglais uniquement].

Click to share this page to Facebook securely

Click to share this page to Twitter securely

Click to share this page to Google+ securely

Click to share this page to LinkedIn securely