COVID-19

Vivre, travailler et COVID-19: premières conclusions – avril 2020

Report
Publié
6 Mai 2020
pdf
Formats
Author(s): 
Eurofound

Principales conclusions

  • Les habitants des pays les plus durement touchés par la pandémie subissent une incidence majeure sur leur bien-être. Les résultats dans certains pays sont particulièrement frappants: en France, par exemple, la satisfaction à l’égard de la vie est aujourd’hui à son niveau le plus bas par rapport aux enquêtes menées avant la crise.
Read more
  • Les habitants des pays les plus durement touchés par la pandémie subissent une incidence majeure sur leur bien-être. Les résultats dans certains pays sont particulièrement frappants: en France, par exemple, la satisfaction à l’égard de la vie est aujourd’hui à son niveau le plus bas par rapport aux enquêtes menées avant la crise.
  • Plus de la moitié des Européens sont préoccupés par leur avenir du fait de la crise de la COVID-19, 45 % seulement d’entre eux se disant optimistes. Contrairement à ce qui ressortait d’enquêtes menées avant la pandémie, le degré d’optimisme dans des pays comme la France, la Belgique, l’Italie et la Grèce passe sous la moyenne de l’UE.
  • La confiance témoignée par les Européens à l’égard de l’UE et de leurs gouvernements nationaux tombe à des niveaux spectaculairement bas, en particulier dans plusieurs États membres traditionnellement pro-européens tels que la France, l’Italie et l’Espagne , ce qui suscite des questions fondamentales quant à la perception de l’action de l’UE pendant la crise.
  • Plus d’un quart des personnes interrogées dans l’UE à ce stade déclarent avoir perdu leur emploi soit temporairement, soit à titre permanent (5 %) , les jeunes hommes étant les plus touchés. La moitié des Européens encore actifs ont aussi vu leur temps de travail réduit, notamment en Roumanie, en Italie, en France, à Chypre et en Grèce. C’est dans les pays nordiques que les réductions du temps de travail sont les moins répandues.
  • Près de 40 % des Européens font état d’une dégradation de leur situation financière par rapport à ce qu’elle était avant la pandémie – un chiffre deux fois plus élevé que ce qui ressortait des enquêtes menées avant la crise. Près de la moitié indiquent que leur ménage a du mal à joindre les deux bouts et plus de la moitié estiment ne pas pouvoir maintenir leur niveau de vie pendant plus de trois mois en l’absence de revenu. La situation est encore plus dramatique pour les trois quarts des chômeurs qui ne peuvent pas s’en sortir pendant plus de trois mois, 82 % d’entre eux rapportant que leur ménage a du mal à joindre les deux bouts.
Read less

Résumé

En quelques semaines seulement, la pandémie de COVID-19 causée par le nouveau coronavirus a radicalement transformé la vie de la population dans le monde entier. Outre les conséquences sanitaires dévastatrices sur les personnes directement touchées par le virus, la pandémie a eu des répercussionsRead more

En quelques semaines seulement, la pandémie de COVID-19 causée par le nouveau coronavirus a radicalement transformé la vie de la population dans le monde entier. Outre les conséquences sanitaires dévastatrices sur les personnes directement touchées par le virus, la pandémie a eu des répercussions majeures sur la façon dont les gens vivent et travaillent, affectant profondément leur bien-être physique et mental. Eurofound a lancé, le 9 avril, une enquête en ligne à grande échelle dans toute l’Union européenne et au-delà, afin d’appréhender les effets économiques et sociaux immédiats de cette crise. Intitulée «Vivre, travailler et COVID-19», l’enquête vise à en étudier l’incidence sur le bien-être, sur le travail et le télétravail et sur la situation financière des Européens. Elle comporte une série de questions pertinentes pour des personnes appartenant à différentes classes d’âge et vivant dans des situations variées. La plupart des questions se fondent sur l’enquête européenne sur la qualité de vie (EQLS) et l’enquête européenne sur les conditions de travail (EWCS) d’Eurofound, tandis que d’autres questions sont nouvelles ou ont été adaptées à partir d’autres sources, comme les statistiques de l’UE sur le revenu et les conditions de vie (EU-SILC).

Read less

Formats

  • Report

    Number of pages: 
    11
    Reference no.: 
    EF20058
    Catalogue info

    Vivre, travailler et COVID-19: premières conclusions – avril 2020

    Author(s): 
    Eurofound

    Formats

    Cite this publication: 

    Eurofound (2020), Living, working and COVID-19: First findings – April 2020, Dublin. 

  • Data

    List of figures:

    Figure 1: Respondents’ life satisfaction by country
    Figure 2: Respondents’ optimism about their future by country (%)
    Figure 3: WHO-5 mental well-being index by country
    Figure 4: Trust in the European Union by country
    Figure 5: Trust in the healthcare system by country
    Figure 6: Changes in working time during the COVID-19 pandemic by country (%)
    Figure 7: Proportion of workers who started teleworking as a result of COVID-19 by country (%)
    Figure 8: Uptake of telework and decrease in working time by country (%)
    Figure 9: Work–life conflict dimensions, by gender, EU27 (%)
    Figure 10: Work–life conflict dimensions, by type of household, EU27 (%)  
    Figure 11: Respondents’ financial situation three months ago and in three months’ time by country* (%)
    Figure 12: Proportion of respondents with no savings or who can only maintain current living standards without income for less than three months by employment status, EU27 (%)
    Figure 13: Proportion of respondents with financial insecurities, EU27 (%)
    Figure 14: Difficulties making ends meet by employment status, EU27 (%)
    Figure 15: Proportion of respondents reporting household arrears, by employment status, EU27 (%)
    Figure 16: Risk of losing home, EU27 (%)

  • Final report

    You can sign up to receive a copy of the final e-survey analysis Living, working and COVID-19 in September 2020.

Useful? Interesting? Tell us what you think. Hide comments

Ajouter un commentaire