Enquêtes européennes sur les conditions de travail (EWCS)

Depuis son lancement en 1990, l’enquête européenne sur les conditions de travail (EWCS) propose une vue d’ensemble des conditions de travail en Europe.

Objectifs de l’enquête

Les principaux objectifs de l’enquête sont les suivants:

  • évaluer et quantifier les conditions de travail des salariés et des indépendants en Europe sur une base harmonisée;
  • analyser les relations entre les différents aspects des conditions de travail;
  • recenser les groupes à risque et les sujets de préoccupation ainsi que les progrès réalisés;
  • suivre les tendances en fournissant des indicateurs homogènes sur ces questions;
  • contribuer à l’élaboration de la politique européenne en matière de qualité du travail et d’emploi.

Objet de l’enquête

La portée du questionnaire de l’enquête s’est considérablement élargie depuis la première édition, afin de fournir un tableau complet de la réalité quotidienne des hommes et des femmes au travail. L’intégration de la dimension de genre a été une préoccupation importante lors des récentes révisions du questionnaire.

Les thèmes couverts sont notamment le statut professionnel, la durée et l’organisation du temps de travail, l’organisation du travail, l’apprentissage et la formation, les facteurs de risques physiques et psychosociaux, la santé et la sécurité, l’équilibre vie-travail, la participation des travailleurs, les revenus et la sécurité financière, ainsi que le travail et la santé.

Portée de l’enquête

À chaque vague, des entretiens en face à face ont été menés auprès d’un échantillon aléatoire de travailleurs (salariés et indépendants). Suite aux élargissements de l’Union européenne et compte tenu de l’intérêt des pays de l’AELE, la couverture géographique de l’enquête a été étendue:

  • édition extraordinaire de l’enquête EWCS 2021. Enquête téléphonique dans 36 pays, dont les États membres de l’UE, le Royaume-Uni, la Norvège, la Suisse, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, le Monténégro, la Macédoine du Nord et la Serbie.
  • EWCS 2020: 37 pays, dont les États membres de l’UE, la Norvège, la Suisse, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Serbie et la Turquie. En raison de la pandémie de COVID-19, Eurofound a dû mettre un terme au travail de terrain en face à face pour l’EWCS 2020 au bout de sept semaines seulement.
  • EWCS 2015 : 35 pays, dont les États membres de l’UE, la Norvège, la Suisse, l’Albanie, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Serbie et la Turquie.
  • EWCS 2010 : 34 pays, dont les États membres de l’UE, la Norvège, la Croatie, la Macédoine du Nord, la Turquie, l’Albanie, le Monténégro et le Kosovo.
  • EWCS 2005 : 31 pays, dont les États membres de l’UE, la Norvège, la Croatie, la Turquie et la Suisse.
  • EWCS 2000-2002 : Elle couvrait 16 pays, dont les États membres de l’UE et la Norvège lors d’une première phase, pour ensuite s’étendre aux 12 «nouveaux» États membres en 2001 et à la Turquie en 2002, lors d’une deuxième phase.
  • EWCS 1995-1996 : elle couvrait les États membres de l’UE.
  • EWCS 1990-1991 : elle couvrait les États membres de l’UE.